Venez passer les plus belles années de votre vie dans la plus grande école de sorcellerie de l'Histoire !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans les Trois Balais [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphanie Horghs
Professeur de Potion/ principale de Griffondor/ Membre de l'OP
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 05/07/2009
Age : 24
Localisation : A son cours ou a un combat..

{Speak about you...}
Baguette: Allez voir ma présentation !
Equipement: une baguette et un coeur glacial
Coté Coeur: Saurez vous conquérir mon coeur de glace ?

MessageSujet: Dans les Trois Balais [Libre]   Dim 12 Juil - 17:16

Stéphanie se leva tot, comme chaque matin. Elle n'aimait pas faire la grasse matinée qu'elle considérait comme une perte de temps. Elle s'étira et etouffa un baillement puis s'assit dans son lit. Son appartement était grand, confortable, propre et bien rangé. Tout cela, grasse a son elfe de maison, Evizord. Soudain, un éclair sauta sur son lit en ronronnant puis vint se frotter contre son bras. Heather, sa chatte, toujours aussi affectueuse, venait lui récclamer a manger. Evizord devait etre en train d'aider aux cuisines, son grand coeur lui donnait beaucoup de taches. La jeune professeur se leva lentement, chaussa ses chaussons disposés au pied de son lit, certainement grace aux bons soins de l'elfe. Elle alla jusqu'a sa cuisine, donna a manger a Heather et se servi un verre de jus de citrouille. Il ne servait a rien qu'elle aille a la Grande Salle pour son petit déjeuner, puisqu'a cet heure ci, un dimanche, il n'y aurait personne de réveillé. Son phénix, Fumard frappa a sa fenetre avec son bec dans lequel il tenait son courrier. La jeune femme lui ouvrit et attrapa ses lettres ainsi que la Gazette du Sorcier. Elle envoya un gateau spécial a l'oiseau rouge qui l'avala et alla s'installer sur son perchoir pour farfouiller a son aise dans ses plumes. Stéphanie déplia la Gazette et commença a tourner dans son café tout en lisant les articles. Le ministère prétendait qu'il ne fallait s'inquièter de rien, que tout était au plus calme depuis la mort de Vous-Savez-Qui néanmoins, les aurors continuaient de patrouiller, aidé dans le plus grand secret par l'Ordre du Phénix dont la jeune femme faisait partie. Elle soupira et replia le journal. Encore une fois, les journalistes et le ministre mentaient, cela avait toujours été comme ça, pour éviter d'effrayer les populations moldues mais également sorcières qui ne sont hélas, pas toutes pretes a affronter la vérité face aux mangemorts. Stéphanie finit son café, donna une derniere caresse a Heather et Fumard puis se rendit dans sa salle de bain. Elle se dévétit et se glissa dans sa douche pour n'en resortir que quelques minutes plus tard, les cheveux trempés. Elle enroula une serviette autour de sa taille, entra dans sa chambre, choisit soigneusement une tenue, un slim et une chemise verte. Elle revetit rapidement ses cheveux et créa un vent doux qui sécha ses longs cheveux noirs en un rien de temps. La jeune femme attrapa son sac et sortit.
Sous son passage, les tableaux la sifflèrent, mais elle ne leur répondait qu'avec un regard noir. Si elle avait pu, ils ne pourraient plus siffler. Durant sa douche, l'école s'était réveillée doucement et les élèves retardatèrent parcouraient le couloir. Tous les autres devaient etre dans la Grande Salle, ainsi que les collègues de la jeune femme. En passant devant un groupe de jeunes de septième année, la jeune femme sentit leurs regards sur elle suivit de mess-basses. Stéphanie se retourna vivement, un regard assassin qui croisa leurs yeux. Elle mémorisa leurs prénoms et reprit sa marche jusqu'a la Grande Salle. Quand elle entra, quelques élèves s'arretèrent de parler pour la regarder. La jeune femme continua son avancée sans leur adresser un regard, alla saluer ses collègues, discuta avec quelques uns. Elle croisa le regard du directeur, Adam McKoy et rosit légèrement avant de battre en retraite, toujours de sa démarche digne. Elle alla jusque dans les cachots ou se situait sa salle de potion. Elle nota les potions et les devoirs de ses élèves, jetant les préparations ratées mais réunit toutes les préparations réussies dans un seul bocal, cela servirait peut etre pour plus tard.
Quand elle eut fini, il était midi passé et son ventre commençait a récclamer de la nourriture. Stéphanie referma la salle de potion et parccouru les couloirs en sens inverse. Ils étaient déserts, tous les élèves devaient certainement etre en train de déjeuner. La jeune femme décida d'aller a Pré-au-Lard, aux Trois Balais. Les repas qu'ils y fesaient étaient délicieux, bien qu'il faille choisir le bon pour éviter de se faire empoisonner. La professeur était une habituée du bar et s'entendait plutot bien avec la gérante, Madame Rosemeta, qui avait pris de l'age depuis les études d'Harry Potter a Poudlard. Elle s'était marriée avec un sorcier qui fréquentait le bar pour ses beaux yeux et tous deux avaient eu deux enfants, dont l'ainé étudiait a Poudlard. La jeune femme hésita et choisit finalement d'y aller a pied, profitant ainsi de la douceur de l'automne. Elle enfila un pull et se mit en route.

Stéphanie pénétra enfin dans le bar, apres dix minutes de marche au milieu des feuilles. Le bar était plein a craqué mais la jeune femme réussit a trouver une table pour deux libre au fond de la salle. Elle commanda une bierraubeurre et le plat du jour et sortit un livre qu'elle aimait particulierement. Elle aperçut alors Rosemeta, lui adressa un signe et lui dit :

"Bonjour Rosemeta ! Comment vas tu ?
_ Bien et toi ?
_ Bien, bien.
_ Pas trop durs les élèves ?
_ Non ça va, j'ai l'habitude.
_ T'es toute belle aujourd'hui.. Un homme doit te rejoindre ?"

Rosemeta adressa un clin d'oeil a la jeune femme qui rosit légèrement. La vérité était qu'elle aimait se sentir belle, bien dans sa peau. Mais elle restait stricte malgré tout.

"Non, non. Pas du tout."

La gérante hocha la tete et alla s'occuper d'un client qui avait ostenciblement trop bu. Stephanie discuta encore avec quelques anciens élèves profondément attirés par son décolleté et avec une amie qu'elle n'avait plus vue depuis quelques années puisqu'elle était partie en mission en Chine avant que son plat n'arrive. Elle replongea la tete dans son livre et commença a manger jusqu'a ce que quelqu'un l'interrompe...


Ma tenue :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam McKoy
Directeur de Poudlard/Admin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 25

{Speak about you...}
Baguette: Ventricule de Magyar à pointe, 30 cm, bois de chêne
Equipement:
Coté Coeur: Célibataire endurci

MessageSujet: Re: Dans les Trois Balais [Libre]   Mer 15 Juil - 9:42

Levé depuis 4 heures du matin, Adam tournait sans cesse dans son bureau, sans savoir vraiment pourquoi. Il levait quelques fois la tête pour regarder les anciens directeurs de Poudlard, qui dormaient, et ronflaient pour la plupart. En vérité il y avait une question qu'il se posait, et depuis son arrivée ici, qu'est ce qu'il faisait là ? Les cours avaient débutés depuis quelques semaines, mais il n'avait toujours pas trouver une réponse. Pourquoi est-ce qu'on lui avait demandé de prendre ce poste ? Il n'avait pas vraiment d'expérience, pour gérer une école. Enfin, il n'avait jamais eu à faire cela, il n'était qu'un simple professeur de Durmstrang, qui avait dut aider son ami directeur de l'école bulgare, qui allait mal depuis la mort du seigneur des ténèbres. En effet après l'ultime fin de celui-dont-il-ne-fallait-pas-prononcer-le-nom, certains professeurs avaient décidé de s'enfuir de leur poste, pensant qu'il serait inspecter par le ministère et les Aurors. Comme tot le monde le pensait, Durmstarang avait une réputation un peu sombre. En effet, Voldemort c'était fait beaucoup d'ami parmis certains de ses professeurs. Donc, il fallut faire fasse à cet exode des professeurs concernés. Mais heureusement, grace à l'aide d'Adam, le directeur responsable réussis à trouver de bons profeseurs et à rapeler les élèves. Mais avant la fin des vacances, le jeune professeur de sortilèges avait reçus une lettre du Ministère anglais, lui demandant de prendre la place de leur ancien directeur, qui avait eu des problèmes de santé durant un voyage dans le nord de l'Irlande, et qui ne put pas reprendre sa place au chateau de Poudlard. Adam avait accepté le poste, étant plus interessant que son poste de simple professeur à Durmstrang, et étant originaire d'Angleterre.

Voilà, maintenant, il y était, à la place de directeur, et il avait peur d'échouer. C'était surement la première fois qu'on acceptait un directeur de son âge. 29 ans, c'était presque un quart de l'age de la moyenne des tableaux présents dans ce bureau centenaire. Il s'assit un moment sur son bureau, regarda le plafond, prit une grande inspiration, et se dit qu'il devrait y arriver, car il tenait à cette école. Reprenant un peu confiance en lui, il se demandait si il arriverait un jour à se lever plus tard qu'à quatre heure, car bientot il ne tiendrais plus sur ses jambes. Soudain, il tourna la tête, et un des directeurs de Poudlard le regardait.

"Bonjour,bien dormis Albus ?"

La réponse se fit attendre un moment, jusqu'à ce que ...

"Oh moi je ne rêve pas comment pourrais-je mal dormir. Mais vous, la question ne se pose pas. Vous savez, vous êtes jeune, mais vous n'en êtes pas moins compétents. Je suis sur que beaucoup de membres du Magenmagot ne serait pas mieux placés à ce poste que vous. Alors n'ayez pas craintes de vos erreurs."

"Merci de votre soutien Albus."

"Je vous en pris. Bon je crois que je vais retourner à ma grasse matinée, bonne journée Mr McKoy."

Adam sourit, et entrepris de partir pour la Grande Salle pour petit déjeuner. Il se leva de son bureau, et sortit de son bureau. Il était maintenant cinq heures, et il ne croisa presque personne dans les couloirs, a part le concierge. Il ouvrit les portes de la Grande salle, et s'assit au plus au siège de la Table des professeurs. Il mangea lentement, tout en observant les différents élèves qui arrivaient. Les premiers seblaient encore endormis et traiait les pieds. Il se laissèrent tomber comme des pierres sur leur banc. Il souris à cette image, lui rapellant ses matinés levé très ot pour finir un devoir de potions ou de métamorphose qu'il n'avait pas prit de finir la veille pour pouvoir rester avec ses amis. Il resta un peu plus longtemp que d'habitude dans la grande salle, pour demander aux professeurs si ils pensaient cette année bien commencée. Il apercus quelques instant plus tard la professeur de potions, avec qui il avait du mal à discuté, surement parce qu'il était un éternel timide auprès des femmes. Il la regarda, durant tout le petit déjeuner, détournnat souvent le regard, jusqu'à ce qu'elle parte.



[HRP : Pas finit, mon cheval avait un problème Razz désolé.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard.frenchboard.com
 
Dans les Trois Balais [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade dans le Larzac
» Michel du mois : Michel au val d'enfer
» [AIDE] Probleme de son en mode telephone sur HD7
» Servo supplémentaire + ABS et BMX-Mixage de frein
» Olivier Séchan . Trois cousins dans un moulin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPG :: Pré au lard :: Les Trois balais-
Sauter vers: